Quelques astuces qui aident à rester positif

9 Nov 2020 | Actualités, Méditation et Dimension Intérieure

Voici quelques petits conseils pour ne pas se laisser embarquer dans des processus psychiques dérangeants qu’il ne sert à rien d’entretenir et qui vous pompent votre énergie, l’objectif étant d’être le plus serein possible.

1/ La méditation

La méditation c’est-à-dire « trouver le silence en soi », pour cela il faut apprendre à ne pas être pris par tout ce qui vous préoccupe. Un exercice régulier le permet, juste ne pas se décourager.

2/ La relaxation 

L’approche de la relaxation est plus facile mais les effets sont temporaires…

3/ L’attention divisée

L’attention divisée ? C’est avoir conscience d’être présent, souvent en ayant la sensation du bas du corps, tout en étant impliqué dans la vie, c’est aussi un exercice de non-identification (ne pas « coller complètement à ce que l’on vit).

En pratiquant ces exercices 1) et 3) qui sont des exercices donnés dans des écoles traditionnelles « d’éveil » comme le bouddhisme, le zen, le taoïsme, l’école de Gurdjieff, le soufisme, le chamanisme… l’on exerce la force de l’attention car c’est une des seules voies qui vous permet de vous affranchir de vos automatismes.

4/ La clarification des espaces

La pratique de la clarification quotidienne permet de nettoyer votre aura et votre lieu de vie des miasmes qui s’y déposent. Pour cela une petite fumigation de plantes (sauge, romarin, verveine…) ou d’encens (benjoin, copal, myrrhes,…) accompagnée de musique traditionnelle (chants grégoriens, chants chamaniques…) avec lecture ou non de prières, mantra…

5/ La purification de votre aura

Nettoyer et renforcer votre aura par « la technique de la coque » initialement enseignée par Raymond Réant :

–         Se visualiser complètement (de la tête aux pieds)

–         Visualiser les liens négatifs qui viennent de l’extérieur sans s’occuper de savoir qui est « branché »

–         Visualiser les miasmes qui vous entourent générés par votre environnement, vos petits « bobos » physiques, émotionnels ou psychiques… sous forme de nuages + ou – sombres dans votre aura

–         Couper les liens et « planter » en terre ce qui vient de l’extérieur

–         Passer 3 fois un tamis qui emporte tous les miasmes jusqu’au centre de la Terre où ils sont brûlés

–         Une fois « propre » passer un baume qui renforce l’aura dans sa capacité d’écran face au négatif  en lui gardant toute sa souplesse et sa capacité à recevoir les impressions positives de la vie.

–         A faire 9 jours de suite.

Cet exercice est très important car il permet de filtrer et de vous protéger psychiquement du collectif humain qui est « anormalement » entretenu dans une peur déraisonnée. Dès que vous vous sentez « sous influence » ayez conscience de la force de votre coque qui va faire écran.

6/ La non-évocation du « désagéable »

Dernier point, s’il vous arrive d’évoquer des idées, projection du futur ou toute sorte de chose désagréable, balayez tout cela et évoquez une musique, un paysage, des moments que vous avez aimé et occupez votre corps à des tâches toutes simples tout en essayant d’être présent (attention divisée) comme ménage, rangement, jardinage, bricolage…le jeu est d’occuper l’attention tout en ayant du plaisir…

J’espère que ces quelques conseils vont contribuer à vous rendre la vie plus douce, car vous en avez besoin, vos proches en ont besoin car tous ces petits efforts individuels vont peut-être contribuer à ce que les humains  vivent un peu plus de lumière.

Bel automne à vous.

Amicalement, Pierre et Dorothée      

Pourquoi le Feng-Shui ? Comment est-ce arrivé ?

Passionnée de design d’intérieur, animée depuis toujours par un besoin de construire autour de moi et pour ma famille un environnement sain et porteur de bien-être. Consciente que nous vivons connectés à la nature, je voulais mieux comprendre les sources d’énergies présentent autour de nous, dans notre habitat et les influences qu’elles ont sur le vivant.
Le Feng Shui m’a apporté nombreuses réponses et la compréhension d’un ressenti qui avait du mal à trouver ses mots justes.

Avez-vous eu un événement décisif dans votre vie qui a fait que vous vous êtes intéressée à cette discipline ?

Pas particulièrement. Curieuse de nature, je me nourris d’expérience, de littérature, de témoignages, de voyages. Le Feng Shui m’a toujours interpellé, car à chaque fois que j’essayais de le mettre en place chez moi, j’en ressentais les effets positifs.
Nous avons acheté une nouvelle maison, et à ce moment-là, j’ai croisé la route de Magalie Brustlein « Etymodéco ». Je lui ai demandé de faire une expertise Feng Shui de ma maison. Son approche, ses conseils ont été révélateurs à ce moment-là. J’ai compris que je voulais aller plus loin dans cet enseignement, source de bien-être.
Articles Similaires
Mon souhait pour l’année 2022

Mon souhait pour l’année 2022

Comment se préparer au monde qui nous est proposé et quelle participation active pouvons-nous avoir, chacune et chacun, pour passer ce virage dans les meilleures conditions, individuelles et collectives. Il semble que l’énergie du sentiment, fasse actuellement défaut.

Masterclasses Feng Shui : les inscriptions sont ouvertes !

Masterclasses Feng Shui : les inscriptions sont ouvertes !

Les Master classes Feng Shui de l’Institut Pierre Thirault s’adressent à toute personne diplômée en Feng Shui de l’Institut Pierre Thirault ou en cours de formation, et aux conseillers Feng Shui en activité. Les avantages des Masterclasses Feng Shui sont nombreux…

Les visio-conférences Feng Shui, c’est parti !

Les visio-conférences Feng Shui, c’est parti !

Le parcours « Conseiller en Feng Shui » accessible en formule « à distance » 
Alternance entre visio-conférences et ateliers en présentiel. Le programme sera identique à celui transmis en salle. L’esprit convivial cher à l’institut, la qualité des informations transmises, seront respectés.

Share This